mardi 27 septembre 2011

David Douillet : un protestant évangélique nouveau ministre des Sports du gouvernement français?

David Douillet.
© Christophe Peus, http://www.flickr.com/photos/besoindair/
Photo sous licence Creative Commons Paternité
David Douillet, 42 ans, double champion olympique de judo, entré en politique en 2009 en étant élu député UMP cette même année, nommé ministre des Sports hier à la place de Chantal Jouanno, est un ex-catholique, converti depuis longtemps au "protestantisme", ainsi qu'il l'avait déclaré lui-même lors d'un entretien donné au magazine Paris-Match en date du 5 octobre 2000. Ce que j'ignorais par contre jusqu'à aujourd'hui, c'est que, si l'on en croit le site internet Mission Chrétienne, l'ancien judoka serait en fait chrétien évangélique (voir ici). Il aurait donc pu être cité dans la note publiée sur ce blog, à côté de la championne de tennis Mary Pierce, membre de l'Eglise chrétienne de Curepipe des époux Hardy à l'île Maurice, ou de l'international de football d'origine congolaise Oscar Ewolo, pasteur d'une Eglise évangélique charismatique à Lorient, en Bretagne. Dans le cas de David Douillet, je ne sais pas s'il est pentecôtiste, charismatique, ou s'il s'inscrit plutôt dans le courant "piétiste orthodoxe" de l'évangélisme. En tout cas, si l'on en juge par ses déclarations dans un livre paru en 1998, ayant à l'époque déclenché de vives réactions (polémique qui ressort bien évidemment aujourd'hui dans les médias, voir ici, par exemple), David Douillet semble être, dans le domaine moral, un évangélique conservateur, voire ultraconservateur. Cela ne va pas forcément de pair, contrairement à ce que l'on entend dire généralement. Même si le courant évangélique est en effet globalement moins progressiste sur les questions éthiques que d'autres branches du protestantisme, plus libérales, des nuances sont à apporter en la matière, ainsi que le montre le sondage IFOP effectué en 2010 (voir ici).

mercredi 21 septembre 2011

Le "Mouvement de la Gloire" et la "troisième vague" charismatique (suite)

Toronto Airport Christian Fellowship
Dans ma note évoquant l'ouvrage Les nouveaux mouvements charismatiques, j'ai esquissé une présentation succincte de ce qu'on entend habituellement, en sociologie des religions par "troisième vague" charismatique, ce courant qui débute à la fin des années 1970 sous l'impulsion de divers théologiens et prédicateurs évangéliques, notamment nord-américains, et qui prend une  ampleur mondiale dans les années 1980. Or, il s'avère que  le terme "troisième vague" - initialement proposé, dès le début de la décennie 1980, par le théologien américain Charles Peter Wagner - reçoit une acception relativement différente, plus restreinte, dans le contexte catholique.

mardi 20 septembre 2011

"Jesus Camp", ce soir sur ARTE

A voir, ou à revoir, ce soir à 20h40 sur ARTE, le fameux documentaire Jesus Camp, réalisé par les journalistes américaines Heidi Ewing et Rachel Grady, sorti en 2006 aux Etats-Unis, et l'année suivante en France. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, rappelons que cette enquête aux images impressionnantes, nominée aux Oscars en 2007, s'intéresse à un camp de jeunes au Dakota (camp qui fut fermé suite à l'indignation soulevée à l'époque après la diffusion de ces images) où des enfants et des adolescents américains sont entraînés à devenir des "combattants spirituels" pour Jésus, afin de lutter contre "les forces du Mal"; ces dernières étant représentées entre autres par l'islam, les défenseurs des droits des homosexuels ou de l'avortement, etc., en bref, toute pensée en désaccord avec la vision du monde de ce milieu évangélique radical.