lundi 28 mars 2011

Félicitations

... à Valérie Aubourg, que j'ai plusieurs fois mentionnée sur ce blog et qui, comme je l'annonçais dans une précédente note, vient de soutenir, le 25 mars dernier, sa thèse de doctorat en anthropologie / ethnologie.    
Soutenance couronnée de succès (le contraire m'eut étonné, je dois dire), puisque Valérie Aubourg a obtenu la mention la plus élevée : Très Honorable, à l'unanimité et avec les félicitations du Jury.

Grâce à ce travail, qui repose sur des enquêtes de terrain très riches et qui développe nombre d'analyses pertinentes, on dispose désormais d'une vision panoramique très complète de la mouvance pentecôtiste-charismatique à La Réunion : du pentecôtisme évangélique "classique", type ADD, à la nébuleuse (néo)charismatique pour ce qui concerne le champ protestant, mais aussi des diverses formes d'expression du Renouveau charismatique catholique, reconnues par l'Evêché ou plus marginales. Tout cela replacé dans une perspective plus large présentant le contexte social et économique insulaire, mais aussi et surtout le paysage religieux local dans toute sa complexité.



Photos : 1. Le nouveau docteur lors de sa soutenance de thèse. 2. Le Jury en pleine discussion avec la candidate (merci à Valérie Aubourg pour ces vignettes).

Ne sont pas oubliées, non plus, les connexions qui permettent à bon nombre de ces communautés de foi de s'insérer dans des réseaux transnationaux tissés entre la France, l'île Maurice, l'Afrique du Sud, mais aussi... Israël, la Malaisie, etc.

Enfin, l'intérêt de ce travail - et ce n'est pas le moindre, ainsi que le souligne également, sur son blog, Sébastien Fath, membre du Jury de soutenance de cette thèse - réside aussi dans la contribution qu'il peut apporter pour une meilleure compréhension des recompositions religieuses dans le monde contemporain, notamment pour ce qui concerne "l'irrésistible essor"1 du christianisme pentecôtiste-charismatique un peu partout sur la planète.  
____________________________________________
1. Pour reprendre une partie du titre de la très bonne contribution de Frédéric Dejean (sociologue, géographe, et membre actif du GEIPE déjà cité sur ce blog) dans la revue trimestrielle Alternatives Internationales, n°50, mars 2011, pp. 20-24.

jeudi 17 mars 2011

La "BM du Seigneur" et "Jimmy Rivière", un début de visibilité du pentecôtisme sur les écrans français

http://q.liberation.fr/photo/id/238046/w/460/m/1296031155/
Dans ma note signalant la sortie de Jimmy Rivière, j'indiquais qu'à ma connaissance aucun film français n'avait jusque-là fait référence, de près ou de loin, au pentecôtisme. Or, il s'en trouve un dont j'ignorais alors l'existence, sorti voilà à peine deux mois, qui met lui aussi en scène un milieu "chrétien" (au sens protestant évangélique du terme, désignant ceux qui, à la suite d'une conversion, ont décidé de "suivre Christ") au sein d'une communauté de gens du Voyage. Il s'agit de La BM du Seigneur de Jean-Charles Hue.





Certes, les différences ne manquent pas entre ces deux films : l'un, Jimmy Rivière, est une oeuvre de fiction assumant pleinement le traitement romanesque de son histoire, avec une mise en scène n'hésitant pas à recourir à certains effets stylistiques pour servir son propos. L'autre est une "docu-fiction" dans laquelle les protagonistes jouent leur propre rôle. Le premier se déroule au sein de la communauté gitane (dans la région de Grenoble), le second chez les Yéniches du Nord de la France, dans le milieu des Voyageurs d'origine européenne. Enfin, à la différence de Teddy Lussi-Modeste, Jean-Charles Hue, le réalisateur de La BM du Seigneur, n'est pas issu de la communauté qu'il présente, même s'il vit en son sein depuis une quinzaine d'années. Cependant, ces films ont tous deux le mérite de donner un peu de visibilité à un mouvement religieux tout à fait incontournable aujourd'hui en milieu tsigane (ou assimilé) en France et dans d'autres pays européens, qui, curieusement, était jusque-là absent des oeuvres cinématographiques  consacrées à ces populations. De plus, un second point commun réside dans le fait que ces deux films rendent compte, semble-t-il, l'un et l'autre, avec intelligence et sans parti-pris de l'expérience pentecôtiste1 et de l'impact de ce mouvement sur les communautés de Gens du Voyage. C'est patent dans le cas de Jimmy Rivière, que j'ai vu en salle voilà quelques jours (je n'ai pas visionné La BM du Seigneur, par contre). Dans un futur article, j'essaierai de développer quelques réflexions à propos du film  de T. Lussi-Modeste que j'ai trouvé tout bonnement excellent, aussi bien d'un point de vue cinématographique que pour ce qui concerne le traitement des thèmes abordés. 

1. Il faut signaler que, dans le cas de la "BM du Seigneur", l'acteur principal, dont le film raconte la conversion, considère qu'il s'agit là de son "témoignage" à destination des non-convertis.



JIMMY RIVIÈRE - Bande annonce




dimanche 6 mars 2011

Soutenance d'une thèse sur la mouvance pentecôtiste-charismatique à La Réunion

Ma thèse de doctorat en ethnologie soutenue en 1999 sur la principale Eglise pentecôtiste à La Réunion, la Mission Salut et Guérison, n'abordait que très succinctement les autres mouvements évangéliques locaux ainsi que les groupes charismatiques catholiques en voie de développement dans l'île depuis le milieu des années 1970. Je suis ravi aujourd'hui de voir aboutir une recherche remarquable, s'appuyant sur une enquête de terrain très approfondie, comblant largement les lacunes de mon propre travail de l'époque. Cette thèse, que j'ai pu parcourir en partie, oeuvre d'une étudiante de l'Université de la Réunion, Valérie Aubourg, et préparée sous la direction du Pr Bernard Champion, s'intitule :

L’Église à l’épreuve du pentecôtisme. L’expérience religieuse à l’île de La Réunion

La soutenance aura lieu le vendredi 25 mars 2011 à 14 h, à l’Université de La Réunion (campus du Moufia). Faculté des Lettres et Sciences Humaines, bâtiment L.2, amphithéâtre 150.

Devant un jury composé de :
M. le Professeur Claude PRUDHOMME, Université Lumière Lyon II
M. le Professeur Jean-François ZORN, Institut Protestant de Théologie de Montpellier & Université Paul Valéry (Montpellier)
M. Yannick FER, Groupe Sociétés Religions Laïcités - EPHE/CNRS
M. Sébastien FATH, Groupe Sociétés Religions Laïcités - EPHE/CNRS
M. le Professeur Bernard CHAMPION, Université de La Réunion

Résumé :

Cette thèse porte sur les mouvements pentecôtistes-charismatiques qui se développent depuis une quarantaine d’années à l’île de La Réunion. L’importance particulière qu’ils accordent à l’émotion religieuse exerce un rôle pivot dans leur capacité d’attraction. Favorisant les preuves tangibles de l’agir divin au détriment des dogmes, ils concourent à l’imprécision des croyances et à la fluidification des itinéraires religieux, ils contribuent à la poussée des individualismes religieux, ils encouragent la scissiparité ecclésiale. En ces différents éléments, ils mettent l’Église à l’épreuve.

Néanmoins, une analyse fouillée de cette mouvance en société créole conduit à interroger cette relativisation des institutions, de la tradition, des médiations, dont elle se prévaut. Une enquête de terrain et le recueil d’entretiens mettent en lumière plusieurs facteurs paraissant construire l’expérience religieuse de type émotionnel :

- la situation socio-historique insulaire tout d’abord, ainsi que les dynamiques religieuses qui ont contribué à la formation de groupements pentecôtistes et charismatiques concurrents suffisamment distincts pour ne pas être assimilés à un même milieu ;

- les groupes auxquels les fidèles adhèrent ensuite qui codifient leurs pratiques et fabriquent leur « virtuosité » religieuse ;

- le temps enfin, en vertu duquel l’itinéraire des individus enregistre différentes phases d’intensité variable.

De ce fait, l’expérience religieuse est loin de rimer exclusivement avec effervescence, immédiateté, malléabilité. Elle comporte aussi sa part de régulation, de socialisation, de transmission. C’est au cœur de cette dialectique que s’inscrit cette étude en terre réunionnaise.

***

Félicitations à Valérie Aubourg pour avoir mené à bien ce travail et tous nos encouragements pour sa soutenance!