jeudi 27 janvier 2011

Naissance du GEIPE (Groupe d'Etudes Interdisciplinaires sur le Protestantisme Evangélique)

A signaler : la création, en ce début 2011, d'une "plateforme scientifique spécialisée dans la compréhension du christianisme évangélique" (voir la présentation sur la page d'accueil). Le GEIPE résulte de la fusion d'une ancienne structure jusque-là coordonnée par Sébastien Fath, le CEPE (Cercle d'Etudes sur le Protestantisme Evangélique) et du GRIPE (Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur le Protestantisme Evangélique), initié récemment par des doctorants.



Le GEIPE, coordonné par Aurélien Fauches (dont les travaux portent sur l'Eglise charismatique d'origine australienne Hillsong), se donne comme objectifs de :
1) Comprendre et analyser les protestantismes évangéliques sous le prisme des sciences sociales
2) Rassembler et promouvoir les travaux de jeunes chercheurs (masteur2 à post-doc)
3) Dépasser les frontières institutionnelles au profit d'une Grande Recherche
4) Sensibiliser l'opinion publique souvent sujette aux amalgames et aux incompréhensions sur les questions religieuses et particulièrement autour de la thématique chrétienne évangélique
5) Innover dans la Recherche  par la proposition de réflexions novatrices et alternatives

Félicitations pour cette initiative et longue vie au GEIPE!
Site internet : http://www.geipe.fr/

lundi 3 janvier 2011

Bonne Année!

Et meilleurs Voeux à tous les les lecteurs de ce blog! Il se trouve que, pour ce qui concerne ce dernier, 2011 a commencé par une surprise : "l'explosion" du nombre de visiteurs depuis le 1er janvier. La raison? Un lien pointant vers la note évoquant les relations étroites entre la championne de tennis Mary Pierce et l'Eglise Chrétienne mauricienne de Miki Hardy, dans le cadre d'un article abordant le thème "sport et religion" publié par le célèbre magazine en ligne slate.fr (cf ici).


L'article en question qui s'attarde surtout sur la vocation religieuse et le parcours hors du commun d'Andrea Jaeger, une ancienne "star du tennis" entrée dans les ordres, évoque également l'engagement protestant évangélique de deux footballeurs de ligue 1, tous deux par ailleurs en charge, en France, d'un ministère pastoral : le Brésilien du PSG, Marcos Ceara et le Congolais, aujourd'hui à Brest, Oscar Ewolo.

 Le cas de ce dernier est tout particulièrement intéressant : né en 1978 à Brazzaville, "né de nouveau", spirituellement parlant, à Amiens en 1999 après avoir intégré une église évangélique locale, il a créé sa propre assemblée à Lorient en 2009 : le Centre Missionnaire "Christ, Refuge pour tous". Beaucoup de médias, y compris dans les milieux sportifs, évoquent, ces derniers temps, cet aspect essentiel de l'existence de ce "born again", unanimement apprécié en tant que joueur et individu (cf. par exemple ici l'article de Ouest-France, source de la photo ci dessus). Et ce, chose relativement étonnante, dans des termes plutôt - voire très - positifs. Mon collègue Sébastien Fath avait d'ailleurs lui aussi mentionné dans une note publiée le 10.12.2010 sur son blog ce récent "avatar d'un christianisme sportif", rappelant au passage que le Congo-Brazzaville dont Ewolo est originaire compte 15% d'évangéliques (parmi lesquels les tendances pentecôtistes et charismatiques sont fortement représentées, comme souvent en Afrique subsaharienne, pourrait-on préciser).

Pour autant, ce parcours n'a rien de fondamentalement étonnant : le pasteur Ewolo n'est qu'un exemple parmi d'autres de ces jeunes Africains arrivés en France au fil des vagues migratoires successives en provenance de ce continent ces dernières décennies, qui sont de plus en plus nombreux à "rencontrer Jésus" et à réorienter leur existence selon la foi et les préceptes évangéliques, quand ils ne sont pas issus d'un milieu familial déjà "acquis au Seigneur". Pour beaucoup, comme dans le cas d'Oscar Ewolo, cette conversion s'opère dans le cadre des très nombreuses Eglises multiethniques, majoritairement pentecôtistes-charismatiques, qui se créent actuellement, surtout en région parisienne mais aussi, de plus en plus, en province (sujet que j'ai eu l'occasion d'évoquer lors d'une intervention dans le cadre d'un passionnant colloque à Paris, du 18 au 20 novembre dernier, sur les "recompositions du protestantisme en France"). A la différence près que Ewolo est tout à la fois un sportif célèbre et, plus qu'un simple fidèle, un pasteur aux prédications vibrantes qui n'hésite pas à témoigner de sa foi autour de lui (on peut facilement trouver des vidéos de prêches du pasteur Ewolo sur youtube ou dailymotion. Par exemple ici).